Postvention

S’organiser, pour mieux supporter

La postvention réfère aux activités qui visent le traitement et le rétablissement des personnes ayant été exposé au suicide d’une personne de leur entourage (Tierny, Ramsay, Tanney & Lang, 1990).

Dans ce cadre, les interventions réalisées ont pour objectif de réduire, à court et à long terme, les effets négatifs qui découlent du suicide et de prévenir la contagion, c’est-à-dire, le processus qui entraîne la reproduction du geste suicidaire (Johnson & Maile, 1987).

Les situations de décès par suicide sont complexes et impliquent une prise de décision rapide, prudente et conséquente. Afin de favoriser l’efficacité recherchée, un comité de postvention est formé, dès la confirmation du décès par suicide par le Service de sécurité et de prévention. Selon les circonstances et le milieu duquel provient la personne décédée, il sera composé de différents membres.

Le dépliant ci-joint décrit la procédure qui a été élaborée par le Comité de prévention du suicide à l’Université Laval. La logique d’intervention qui y est proposée privilégie une approche basée sur l’analyse de la situation et la mise en place d’interventions adaptées aux besoins des personnes touchées.

Dépliant sur la procédure de postvention (pdf)

 

Références

Johnson, S. W., & Maile, L. J. (1987). Suicide and the schools: A handbook for prevention, intervention, and rehabilitation. Springfield: Charles C Thomas.

Tierney, R., Ramsay, R., Tanney, B., & Lang, W. (1990). Comprehensive school suicide prevention programs. Death Studies, 14, 347-370.