Comment choisir votre directeur de recherche?

L’encadrement dont vous bénéficierez sera déterminant dans le déroulement de vos études supérieures. Un bon choix de directeur, ainsi qu’une bonne gestion de cette relation, sont cruciaux pour la réalisation de votre projet de recherche. Il est donc primordial de réfléchir à certains facteurs devant être pris en compte dans le choix de la direction. La Faculté des études supérieures et postdoctorales regorge d’informations utiles et propose des guides complets pour alimenter votre réflexion.

La petite enquête

Après avoir précisé certaines pistes d’intérêt de recherche, identifiez quelques chercheurs potentiels en consultant le site Internet de votre faculté et rencontrez les personnes ciblées. Il peut être sage d’avoir en tête 2 ou 3 possibilités. Vous pouvez aussi échanger avec les étudiants aux cycles supérieurs qui travaillent avec ces personnes, afin d’obtenir plus d’informations (ex.: projets de recherche, fonctionnement du laboratoire, style d’encadrement, et ambiance de travail). Cette démarche est encore plus indiquée si vous changez d’université ou cherchez un directeur dans une autre université. Enfin, les professeurs jouissent habituellement d’une certaine réputation au sein de leur faculté ou département, informez-vous (ex.: propriété intellectuelle, disponibilité pour leurs étudiants, style d’encadrement).

L’entretien

Avant l’entretien

  • Lisez quelques publications récentes de cette personne et les travaux (mémoires, thèses) des gens ayant travaillé sous sa direction.
  • Dressez une liste de points et questions que vous souhaitez aborder au moment de votre entretien.
  • Apportez votre curriculum vitae et votre relevé de notes.
  • Votre sujet semble susciter son intérêt? Est-ce qu’il a d’autres sujets à vous proposer?
  • Est-ce que son approche (théorique, méthodologique) est compatible pour une éventuelle collaboration?

Points à aborder

  • Combien d’étudiants compte-t-on présentement dans le laboratoire?
  • Quelles sont les infrastructures de son laboratoire de recherche (ex.: locaux, budget, matériel informatique)?
  • Y a-t-il possibilité de vous impliquer au sein du laboratoire (ex.: colloques, publications, congrès)?
  • Pourrez-vous bénéficier d’un appui financier (ex.: bourse, contrats d’assistanat de recherche)?
  • Comment fonctionne l’encadrement avec ses étudiants (ex.: fréquence des rencontres, délais pour la remise des corrections et commentaires, disponibilité pour la durée de vos études)?
  • Communiquez vos objectifs, attentes et besoins.

La discussion de ces éléments vous permettra de déterminer si vous vous sentez suffisamment à l’aise et ainsi, établir les bases d’une relation de collaboration professionnelle et d’une bonne entente ultérieure. Dans tous les cas, laissez-vous un peu de temps pour prendre votre décision.

Autres facteurs a considérer

La disponibilité

La disponibilité de votre directeur peut avoir des conséquences importantes sur la durée de vos études. Les chercheurs les plus renommés de votre domaine risquent aussi d’être les plus occupés! Enfin, il est à noter que le niveau d’implication de la personne qui dirigera votre mémoire ou votre thèse peut être influencé par la contribution qu’aura votre projet sur l’avancement de la science. Par exemple, l’investissement dans le projet pourrait être plus grand si cela peut mener à la possibilité de publier les résultats.

Les projets connexes

Idéalement, votre directeur de recherche vous permettra de collaborer à plusieurs activités professionnelles (ex.: participer à des colloques, écrire un article, vous présenter des personnes-ressources). Si vous n’êtes pas boursier d’un organisme, vous pourriez vous faire proposer d’autres sources de financement (ex.: contrats d’enseignement ou de recherche, bourses) au cours de vos études.

 L’équipe de recherche

L’intégration à une équipe de recherche comporte aussi certains avantages: accès à des ressources matérielles, soutien social, motivation, activités scientifiques. Toutefois, dans certains laboratoires, la présence de compétition entre les étudiants peut assombrir en partie ces bénéfices.

 La codirection et la relation d’encadrement

Dans certains cas (ex.: sujet de recherche multidisciplinaire), la codirection peut vous permettre de bénéficier d’une double expertise. Cependant, elle comporte aussi ses désavantages dont la gestion de 2 relations et un plus grand risque de divergences d’opinions.

Dans tous les cas, établissez le plus tôt possible avec votre directeur une entente claire portant sur tous les aspects du suivi académique (ex.: projet de recherche, fréquence des rencontres, délai de correction des travaux, accès à un bureau, contrats de recherche, etc.). Cette entente, nommée «plan de collaboration» est obligatoire à la maîtrise et au doctorat et nécessite une première rencontre de discussion, dès le début de vos études, afin d’en discuter tous les éléments avec votre directeur.trice. Pour en savoir davantage sur la relation d’encadrement vous pouvez consulter les textes: La relation d’encadrement: rôles et modalités de fonctionnement, ainsi que Tirer le meilleur de la relation d’encadrement ou encore consulter la Politique d’encadrement des étudiants à la maîtrise avec mémoire et au doctorat.

Conclusion

La direction parfaite n’existe pas! Cependant, la personne qui dirigera votre recherche devrait posséder l’expertise nécessaire ainsi que les compétences méthodologiques pour vous aider à mener à terme votre projet. De bonnes habiletés de communication interpersonnelles sont un atout (ex.: respect, formulation de critiques constructives). Puisqu’il s’agit d’une relation professionnelle et que vous aurez à travailler en collaboration étroite avec elle, vous devez vous sentir à l’aise de la rencontrer et de discuter. Votre choix devrait idéalement tenir compte à la fois de l’expertise du chercheur et de ses caractéristiques personnelles.


Références

  • Andraos, J. Choosing a graduate or postdoc advisor. Science Careers, Science. Août 2002.
  • Leduc, A. (1990). La direction des mémoires et des thèses. Brossard, Behaviora.
  • Morin, S. (2006). Études supérieures recherche. Guide étudiant, Vice-rectorat aux études supérieures, Université de Sherbrooke.
  • Prégent, R. (2001). L’encadrement des travaux de mémoire et de thèse. Presses internationales polytechnique.
  • www.fesp.ulaval.ca/

 

Rédigé par: Véronique Mimeault, en collaboration avec Chantal Thibodeau