Déficiences et troubles les plus fréquents

Déficience auditive

Perte auditive dont l’oreille ayant la capacité auditive la plus grande présente une déficience évaluée à un niveau de 25 décibels ou plus (sera considérée « déficience auditive grave » à un niveau de 70 décibels ou plus).

Déficience motrice

Perte, malformation ou anomalie des systèmes squelettique, musculaire ou neurologique responsable de la motricité du corps (paraplégie, maladie dégénérative, arthrite, etc.).

Déficience organique

Trouble ou anomalie des organes internes (fibromyalgie, insuffisance rénale, maladie de Crohn, fibrose kystique, diabète, etc.).

Déficience visuelle

Même après une correction au moyen de lentilles ophtalmiques appropriées, la personne est inapte à lire, à écrire ou à circuler dans un environnement qui ne lui est pas familier.

Trouble d’apprentissage

À la suite de facteurs neurobiologiques ou d’une blessure, le processus d’apprentissage est perturbé par un dysfonctionnement du cerveau, faisant en sorte que l’information est traitée différemment. Le trouble peut se manifester par des difficultés touchant l’écriture, la lecture, l’orthographe, le calcul, le raisonnement, l’organisation, la mémoire.

Trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Trouble d’origine neurologique dont les symptômes (troubles d’attention, de mémoire, de concentration, d’anxiété et d’impulsivité) causent des perturbations significatives dans la vie sociale et professionnelle de la personne.

Trouble de santé mentale

La personne doit avoir reçu un diagnostic tel que défini par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) ou la Classification internationale des maladies (ICD-10), par exemple: schizophrénie, dépression, trouble obsessif compulsif, trouble d’anxiété généralisée, trouble bipolaire.

Trouble du spectre de l’autisme (TSA)

En raison de troubles neurodéveloppementaux complexes, la personne éprouve des difficultés à communiquer et à entrer en relation avec les autres. Elle peut aussi avoir des intérêts limités, souvent stéréotypés et répétitifs. Le trouve peut varier de léger à grave.

Trouble de la parole et du langage

La dysphasie est un trouble du langage qui entraîne des limitations importantes et persistantes sur le plan de l’expression orale (prononciation, élocution, utilisation des mots, construction des phrases, etc.), ou celui de la compréhension du langage oral. La dysphasie est, par définition, un trouble neurodéveloppemental.