Deuil

Introduction

Bien que nous sachions pertinemment que nous serons tous, à un moment ou à un autre, confronté à la perte d’un être cher, cet événement peut provoquer plusieurs bouleversements. Le deuil est un processus humain normal. Il s’agit de la réaction d’une personne face à une perte importante. L’expérience de deuil peut être vécue en lien avec différents types de pertes (p.ex.: être cher, animal, relation). Toutefois, le texte qui suit fera référence au deuil faisant suite à un décès.

Les manifestations du deuil

Il existe une multitude de façons de réagir à la perte d’un être cher. Alors que le décès d’un proche peut provoquer de la détresse et du désarroi, certains vivront cette épreuve avec sérénité. Plusieurs éléments ont un impact sur la façon dont un deuil est vécu, comme la relation entretenue avec le défunt, les circonstances entourant le décès (p.ex.: de manière inattendue ou des suites d’une longue maladie), les expériences passées, le soutien disponible, etc.

Le deuil peut se manifester sur tous les plans de l’expérience humaine. En voici quelques exemples:

Manifestations affectives

·         Tristesse

·         Engourdissement, impression d’être sur un automatisme

·         Soulagement

·         Impuissance

·         Colère

·         Culpabilité

·         Peur (p.ex.: de devenir fou, de mourir, de la solitude, etc.)

·         Anxiété

·         Irritabilité

Manifestations cognitives

·         Difficultés d’attention, de concentration et de mémoire

·         Ralentissement de la pensée

·         Confusion

Manifestations comportementales

·         Isolement

·         Hyperactivité/agitation

·         Réduction du niveau général d’activité

·         Comportement distrait

·         Investissement/ attachement plus important ou évitement des activités, objets ou lieux rappelant le défunt

·         Agressivité

Manifestations physiques

·         Insomnie

·         Changements de l’appétit

·         Épuisement physique

·         Tensions corporelles

·         Faiblesse musculaire

·         Troubles digestifs

La présence, l’intensité et la durée de ces manifestations varient d’un individu à l’autre. La durée du deuil n’est pas fixe, elle peut s’étendre sur des jours, des mois ou des années. Plusieurs remarquent néanmoins que le passage de la première année présente ses défis particuliers en faisant vivre à l’endeuillé les premières expériences en lien avec des événements, des dates, des saisons ou encore des activités sans le défunt. Pour certains, les manifestations liées au deuil seront prononcées au point de nuire à leur fonctionnement en interférant avec les relations, les études ou le travail, etc.

Que faire?

Bien qu’il n’existe pas de recette universelle pour vivre un deuil, voici quelques stratégies susceptibles de vous aider au cours de cette épreuve.

S’écouter et pratiquer l’autobienveillance

Vous avez peut-être déjà entendu l’expression qu’il faut «faire son deuil». Nous n’avons pas de contrôle sur la manière dont nous allons vivre une expérience comme le deuil. Acceptez de prendre le temps nécessaire, d’avoir un rythme et une façon de vivre cette épreuve qui vous sont propres. Sachez qu’il est normal d’expérimenter de bonnes et de moins bonnes journées. Soyez à l’écoute de ce dont vous avez besoin ainsi que de vos limites et prenez les mesures nécessaires en ce sens. 

Vivre ses émotions et les exprimer

Vivre vos émotions signifie d’en prendre conscience et de les observer. Quelles sont les émotions présentes dans le contexte? Que signifient-elles pour vous? Chaque personne exprime ses émotions à sa manière; alors que certains ressentiront le besoin d’en parler avec des proches, d’autres préféreront les écrire. Faites des essais et observez ce qui vous semble aidant.

Laissez aller les pensées non aidantes

  • Répertoriez vos pensées non aidantes

Quelles pensées ou images vous viennent à l’esprit? Vous aident-elles à vous sentir bien ou mieux?

 Exemples de pensées pouvant être non-aidantes:

  • «Je vais perdre un autre être cher»
  • «Je ne pourrai jamais m’en remettre»
  • «Je ne dois pas laisser aller mes émotions ou je deviendrai fou»
  • «Je n’ai pas fait ce qu’il fallait lorsqu’il était vivant»

Nuancez vos pensées et prenez une distance face à celles-ci

Remettez en question vos interprétations:

  • Comment pourriez-vous voir les choses différemment?
  • Que diriez-vous à un ami qui vivrait cette même situation? Au lieu d’accorder de l’importance à ce discours interne, prenez une distance face à vos pensées et portez votre attention au moment présent. Pouvez-vous continuer de fonctionner en accordant moins d’importance à vos pensées non aidantes? Pouvez-vous réorienter votre attention sur ce que vous pouvez faire maintenant pour vous aider?

Maintenez une bonne hygiène de vie

Tentez de maintenir une certaine routine et d’adopter de saines habitudes de vie incluant par exemple des repas réguliers, suffisamment de sommeil et de repos, ainsi que de l’exercice. Lorsque vous vous sentez en mesure de le faire, reprenez des activités qui vous plaisent. Il est important de se permettre de vivre  des moments agréables, malgré la souffrance. 

Demandez de l’aide

Aux personnes proches

Il est possible qu’après un certain temps, vos proches vous semblent un peu moins présents. N’hésitez pas à leur demander de l’aide si vous en ressentez le besoin. Plusieurs proches de personnes endeuillées ne savent pas quoi dire ou quoi faire pour apporter leur aide. Exprimez clairement vos besoins, peu importe leur nature (p.ex.: besoin de partager au sujet de votre expérience, besoin d’aide pour la réalisation de certaines tâches ou activités, besoin d’une présence réconfortante).

Aide professionnelle

Dans certains cas, il est indiqué de recourir à de l’aide professionnelle (p.ex.: psychologue, travailleur social, médecin). Plusieurs situations peuvent motiver la consultation d’un professionnel, en voici quelques exemples:

  • Difficultés à fonctionner en lien avec les études, le travail, les proches, etc.;
  • Augmentation de la consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments qui vous inquiète;
  • Sentiment d’être envahi par le deuil;
  • Altération significative du fonctionnement.

Accompagnement de groupe

Vous pouvez également participer à un groupe de soutien pour les personnes endeuillées. Ceci peut vous permettre, entre autres, de briser l’isolement et de vous sentir compris notamment face à votre expérience de deuil. N’hésitez pas à communiquer avec le 811 afin de connaître les ressources disponibles dans votre région.

Conclusion

Le deuil représente un processus normal en réaction à la perte d’un être cher. Il est possible que vos émotions fluctuent à la manière de montagnes russes et que certaines d’entre elles vous surprennent. Le deuil est une expérience singulière et imprévisible qui représente une réalité souvent beaucoup plus large que la perte d’un être cher. En effet, il peut représenter la perte de rêves d’avenir, la perte d’un environnement (p.ex: la maison), la perte d’un rôle qui nous définissait (p.ex: ami, parent, etc.). Le mot d’ordre est d’être à votre écoute et de vous laisser vivre cette épreuve telle qu’elle se présente à vous.